|
 Les membres du bureau   FAQ 



   
 

Vous pouvez  joindre 

Cécile, notre Assistante Administrative

 

 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h
 
au 06 30 97 41 24
par mail c.martelin@syneole.org  
 
 
 
Zone adhérents 
 
Inscription News letter
 
 
     
   
LABEL
BBC EFFINERGIE
RT 2005 RT 2012

01/2018 : Comment contrôler l'étalonnage des matériels d'infiltrométrie ?

    

2018-01-01

  Comment contrôler l'étalonnage des matériels d'infiltrométrie

1.       Contrôle de l'étalonnage des ventilateurs

Deux procédures possibles :

Etalonnage par parties : ventilateur seul

  • Le ventilateur seul est envoyé au laboratoire COFRAC (obligatoire). Pour l'étalonnage, un manomètre du laboratoire est utilisé.
  • Dans ce cas, étalonnage tous les 2 ans pour le ventilateur
  • Quasiment tous les étalonnages sont réalisés de cette manière.

Etalonnage du système complet : manomètre + ventilateur

  • Fournir le ventilateur et le manomètre au laboratoire en même temps
  • Un seul certificat pour les deux appareils
  • Ils devront être utilisés ensemble, impossible d'interchanger les matériels
  • Dans ce cas, étalonnage tous les ans.

Jugement de conformité : Le jugement de conformité est la conclusion de la vérification.
Le laboratoire utilise les règles du FD P50-784 pour statuer sur la conformité de chaque configuration.

Si des configurations sont non conformes :

  • Soit aucune correction n'est apportée, alors la configuration n'est plus utilisable.
  • Soit le mesureur s'adresse au fabricant pour réparation (dans ce cas, il faut refaire l'étalonnage de cette configuration)
  • Soit le mesureur demande au laboratoire s'il est possible d'ajuster la configuration en calculant de nouveaux coefficients.
  • Dans ce cas, il faut corriger dans le logiciel les coefs de la configuration qui figurent sur le constat de vérification, à compter de la mesure suivante.

En résumé, lors du contrôle de l'étalonnage d'un ventilateur, il faut vérifier les critères suivants sur le certificat :

  • Type de matériel
  • Cofrac ou équivalent : logo + n° accréditation
  • Date et numéro du certificat
  • Les programmes et configurations
  • Les coefficients et leur correction éventuelle
  • Le nombre de pages fournies

2.       Contrôle de l'étalonnage des manomètres

  • Si l'étalonnage est réalisé par un laboratoire accrédité, le logo doit apparaître sur le certificat d'étalonnage.
  •  Etalonnage tous les ans, à compter de la date d'émission du certificat.

 Programme d'étalonnage en fonction de l'usage fait du manomètre

À quoi sert le manomètre dans la mesure ?

  • À mesurer la pression du bâtiment uniquement ?
  • À mesurer la pression du ventilateur uniquement ?
  • À mesurer les deux ?
  • Mesurer la pression du bâtiment uniquement :
    • Plage d’étalonnage : de -100 Pa à +100 Pa
      • Ce qui correspond à la plage de pression générée au maximum dans le bâtiment.
    •  9 valeurs de pression réparties entre ces deux valeurs extrêmes
      • Le programme doit inclure a minima une montée en pression et une redescente.
  • Mesurer la pression du ventilateur uniquement :
    • Plage d’étalonnage = plage d’utilisation (en fonction du ventilateur utilisé !)
      • Comparer la plage d’étalonnage avec les valeurs de pression ventilateurs mesurées pendant l’essai : la plage d’étalonnage doit couvrir la plage d’utilisation.
    • 15 valeurs de pression réparties entre ces deux valeurs extrêmes
      • Remarque : ce peut être des valeurs uniquement positives.
  • Mesurer les deux : manomètre à deux voies (le matériel le plus courant)

Même programme d’étalonnage pour les deux voies, pour qu’elles soient interchangeables

  • 9 pressions entre -100 et +100 Pa
  •  6 points supplémentaires pour couvrir la plage d’utilisation "ventilateur", si elle est plus large que -100 ; + 100 PA.

Jugement de conformité : Le jugement de conformité est la conclusion de la vérification.
Le laboratoire utilise les règles du FD P50-784 pour statuer sur la conformité de chaque configuration.

En résumé, lors du contrôle de l'étalonnage d'un manomètre, il faut vérifier les critères suivants sur le certificat :

  • Cofrac ou équivalent : logo + n° accréditation
  • Date et numéro du certificat
  • Les configurations, plages d'étalonnage, identification du nombre de voies
  • EMT : Erreur Maximale Tolérée
  • Le nombre de pages fournies

3.       Savoir lire le certificat d'étalonnage des matériels d'infiltrométrie :

  • Le logo COFRAC ou équivalent ainsi que le numéro d'accréditation doivent apparaitre sur le certificat d'étalonnage cela atteste que l'étalonnage est réalisé sous accréditation.
  • Ce sont des mentions obligatoires lorsque le laboratoire édite un certificat sous couvert d'accréditation.
  • Le paragraphe "instrument étalonné" décrit de manière précise et unique l'identification du matériel étalonné. (n° série du matériel)
  • La date d'émission du certificat et numéro du certificat doivent également apparaître.
  • Le nombre de pages fournies.

Attention : le laboratoire a tout de même la possibilité de réaliser des points d'étalonnage hors accréditation, qui sont alors mentionnés via un astérisque et une mention en bas de page.

De tels points d'étalonnage ne répondent pas aux exigences du FD P50-784 (2016).

Les laboratoires pouvant réaliser l'étalonnage des matériels d'infiltrométrie sont accrédités par le COFRAC ou équivalent ILAC (DAKKS, UKAS calibration, ANAB, …)